close

Anna WintelerFiche artiste 46/46

focus

événements

exposition

extraball

colloque

+

Notice biographique

bibliographie

interview

images

videos

textes

Du ballet à la kinésithérapie

Si Anna Winteler a arrêté de produire de l'art en 1991, ses oeuvres restent très significatives. ...

Si Anna Winteler a arrêté de produire de l'art en 1991, ses oeuvres restent très significatives.

Dans les années 1980, Anna Winteler est une des jeunes artistes en performance, vidéo et installation les plus connues de Suisse. Après avoir grandi à Lausanne, elle a suivi une formation de ballet et a commencé à travailler à Bâle comme artiste autodidacte à la fin des années 1970.

Ses travaux expérimentaux fascinent le jeune milieu des artistes – dont Jean-Christophe Ammann, alors directeur de la Kunsthalle de Bâle. En 1988, dans une exposition qui lui est consacrée, elle y montre son Discours des Montagnes à la Mere (sic), pour lequel un catalogue est également publié. Anna Winteler fait partie d'un cercle d'artistes autour d'Eric Hattan et de Silvia Bächli qui, depuis 1981, dirigent l'espace d'art Filiale à Bâle. Au coeur des activités de Filiale, il y avait ce qu'on appelait à l'époque l'ancêtre des installations, « des travaux situés dans l'espace » d'artistes suisses. En 1984, Anna Winteler contribue à l'exposition Das subjektive Museum (Le Musée subjectif ) organisée par Filiale.

Sa première vidéo, Le Petit Déjeuner sur la route d'après Manet (1979), reste une de ses œuvres les plus connues. Il s'agit d'une performance enregistrée par Reinhard Manz. Pour Winteler, cette vidéo a signifié son passage de l'art du spectacle à « l'art libre ». La vidéo la montre marchant lentement et d'un pas égal, le long des rives du Rhin, tout en s'effeuillant. Le sujet de ses actions et performances, et bientôt aussi de ses travaux vidéo et de ses installations photographiques, est l'expérience du corps en « process », en mouvement et dans l'espace. En 1991, elle produit la dernière œuvre de son parcours artistique en vidéo : Geriatrie 1A – Das Hohelied (Gériatrie 1A – Le Cantique des Cantiques). L'artiste fait circuler pendant vingt-quatre heures une caméra installée sur un fauteuil roulant le long des couloirs du service de gériatrie de l'hôpital cantonal de Bâle et compose une vidéo de 39 minutes. Malgré son succès comme artiste, Winteler décide de troquer le travail artistique pour le travail médical. Depuis cette époque, elle est kinésithérapeute à Bâle.

 

Roman Kurzmeyer

liens