close

Daniel SpoerriFiche artiste 40/46

focus

événements

exposition

Der Koffer – Tous les Nouveaux Réalistes dans une valise (1961)

Répétition de l'action avant sa présentation publique à la galerie Haro Lauhus, Cologne, 11-18.06.1961, tirages  pour l'exposition courtesy BN, Cabinet des Estampes, Berne

29 Variations on a meal. A Three Day Exhibition by Daniel Spoerri, Allan Stone Gallery, 19-22.03.1964

Exemplaire standard et exemplaire adressé à André Thomkins, travaillé par Daniel Spoerri
Carton d'invitation, tirage offset, 15,2×17,5 cm
Collection BN, Cabinet des Estampes, Berne

Variations on a meal (1964)

Assemblage d'objets sur panneau de bois, 54,5×64,5×16,5 cm, courtesy galerie GP & N Vallois, Paris

Daniel Spoerri's Room no 631 at the Chelsea Hotel, The Green Gallery (1965)

Affiche de l'exposition, verso avec texte d'Allan Kaprow, signée au recto au crayon par Spoerri, 26,7×54,4 cm, collection BN, Cabinet des Estampes, Berne

extraball

colloque

+

Notice biographique

bibliographie

interview

images

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Der Koffer – Tous les Nouveaux Réalistes dans une valise (1961) et Ultima Cena – Banquet funèbre des Nouveaux Réalistes (Milan, 27.10.1970) © Marc Domage / CCS

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Der Koffer – Tous les Nouveaux Réalistes dans une valise (1961)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Der Koffer – Tous les Nouveaux Réalistes dans une valise (1961)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Ultima Cena – Banquet funèbre des Nouveaux Réalistes (Milan, 27.10.1970)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Ultima Cena – Banquet funèbre des Nouveaux Réalistes (Milan, 27.10.1970)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Ultima Cena – Banquet funèbre des Nouveaux Réalistes (Milan, 27.10.1970)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Ultima Cena – Banquet funèbre des Nouveaux Réalistes (Milan, 27.10.1970)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Ultima Cena – Banquet funèbre des Nouveaux Réalistes (Milan, 27.10.1970)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, 29 Variations on a meal (1964) et Daniel Spoerri's Room no 631 at the Chelsea Hotel, The Green Gallery (1965) © Marc Domage / CCS

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Variations on a meal (1964)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Restaurant Spoerri (Düsseldorf, 1968) et Le Déjeuner sous l'herbe (Jouy-en-Josas, 23.04.1983) © Marc Domage / CCS

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Restaurant Spoerri (Düsseldorf, 1968)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Restaurant Spoerri (Düsseldorf, 1968)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Restaurant Spoerri (Düsseldorf, 1968)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Le Déjeuner sous l'herbe (Jouy-en-Josas, 23.04.1983)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Le Déjeuner sous l'herbe (Jouy-en-Josas, 23.04.1983)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Le Déjeuner sous l'herbe (Jouy-en-Josas, 23.04.1983)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Le Déjeuner sous l'herbe (Jouy-en-Josas, 23.04.1983)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Le Déjeuner sous l'herbe (Jouy-en-Josas, 23.04.1983)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Le Déjeuner sous l'herbe (Jouy-en-Josas, 23.04.1983)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Le Déjeuner sous l'herbe (Jouy-en-Josas, 23.04.1983)

daniel-spoerri

Daniel Spoerri, Le Déjeuner sous l'herbe (Jouy-en-Josas, 23.04.1983)

videos

textes

Spoerri, le vivant collectif

Les années 1960 de Daniel Spoerri sont marquées par des actions et des performances, qui restent moins connues que ses « tableaux-pièges ». ...

Les années 1960 de Daniel Spoerri sont marquées par des actions et des performances, qui restent moins connues que ses « tableaux-pièges ».

Une des premières performances les plus étonnantes de Daniel Spoerri est celle produite à la Galerie Addie Køpcke à Copenhague, en 1961. Spoerri marque d'un tampon « Attention œuvre d'art » des aliments (de la levure, des conserves, de la farine, du sucre) et les vend aux visiteurs de la galerie au prix d'origine. Ensuite, à la place d'un catalogue, il propose des pains faits de détritus, avec l'étiquette « Catalogue Tabou ». Seules des photos et quelques rares objets restent de cette action performance.

Deux ans plus tard, il fait parler de lui avec la performance intitulée La Valise. Spoerri publie sur le carton d'invitation d'une galerie d'art à Cologne des oeuvres d'artistes amis faisant partie des Nouveaux Réalistes (œuvres qu'il leur avait demandées). Il met toutes ces oeuvres dans une valise, la ferme à clé et présente les différents objets au cours d'une mise en scène étalée sur deux soirées. Cette même année, à la Galerie Zwirner, il crée la performance Exposition de 7 minutes jusqu'à ce que l'œuf soit dur, qui n'est à ce jour quasiment pas connue ni documentée. Spoerri apporte ses oeuvres dans les pièces de la galerie, les met au mur et les y laisse pendant 7 minutes – « jusqu'à ce que l'œuf soit dur justement » –, pour ensuite les ranger dans leurs cartons.

Une autre performance remarquable est celle de 1963, à la Galerie J à Paris où, pendant dix jours, Spoerri transforme le lieu en un restaurant et y organise différents divers repas thématiques. Par la suite, il se lance de plus en plus dans les actions ; elles représentent notamment des banquets, dont par exemple : Hahns Abendmahl, Cologne, 1964 ; 29 Variations on a Meal, New York, 1964 ; Restaurant City Galerie, Zurich, 1965 ; Restaurant Spoerri, Düsseldorf, 1968 ; Ultima Cena, Milan, 1970 ; Menu travesti, Banana Trap Dinner, Edimbourg, 1970 ; Henkel Bankett, Hösel, 1970 ; Küche der Armen der Welt, Bochum, 1972 ; Cucina Astro Gastro - 12 Stelle, Milan, 1975 ; Le déjeuner sous l'herbe, Jouy-en-Josas, 1983.

 

Sabine Kaufman travaille au catalogue raisonné Projekt zu Daniel Spoerri à l'Institut des beaux-arts de l'Université de Zurich.

liens