close

EWFiche artiste 7/46

focus

événements

au centre culturel suisse

EW est un duo formé d'Arnaud Gonnet, plasticien, et Martin Roehrich, chorégraphe et danseur. Après deux spectacles en commun, ils poursuivent leur recherche sur des combinaisons entre mouvement et image, mettant en jeu leur corps, l'espace et les technologies.

sam 19 Sep
1
17h
Les Métamorphoses du cercle (création)Centre culturel suisser+33 1 42 71 44 50

La main gauche est dans la main droite, les pouces se touchent. Puis index, majeurs, annulaires et auriculaires se rejoignent par leurs extrémités respectives et les mains forment une sphère. Dans cette performance, premier opus d'un cycle d'événements conçu à partir de l'expérience de pensée « la chambre chinoise » imaginée par le philosophe américain John Searle, deux personnages interprètent une séquence d'opérations symboliques et enchaînent les transpositions. Le mouvement se traduit d'une forme à une autre, et c'est l'expérience des transformations du cercle dans leurs résonances qui délimite la proposition. Le groupe EW travaille sur des formes transversales qui interrogent les interactions entre corps, espaces construits et technologies.

dim 20 Sep
1
15h
Les Métamorphoses du cercle (création)Centre culturel suisser+33 1 42 71 44 50

exposition

extraball

au centre culturel suisse

EW est un duo formé d'Arnaud Gonnet, plasticien, et Martin Roehrich, chorégraphe et danseur. Après deux spectacles en commun, ils poursuivent leur recherche sur des combinaisons entre mouvement et image, mettant en jeu leur corps, l'espace et les technologies.

sam 19 Sep
1
17h
Les Métamorphoses du cercle (création)Centre culturel suisser+33 1 42 71 44 50

La main gauche est dans la main droite, les pouces se touchent. Puis index, majeurs, annulaires et auriculaires se rejoignent par leurs extrémités respectives et les mains forment une sphère. Dans cette performance, premier opus d'un cycle d'événements conçu à partir de l'expérience de pensée « la chambre chinoise » imaginée par le philosophe américain John Searle, deux personnages interprètent une séquence d'opérations symboliques et enchaînent les transpositions. Le mouvement se traduit d'une forme à une autre, et c'est l'expérience des transformations du cercle dans leurs résonances qui délimite la proposition. Le groupe EW travaille sur des formes transversales qui interrogent les interactions entre corps, espaces construits et technologies.

dim 20 Sep
1
15h
Les Métamorphoses du cercle (création)Centre culturel suisser+33 1 42 71 44 50

colloque

+

Notice biographique

bibliographie

interview

images

videos

textes

Éclaireurs du futur

Derrière EW se cache le duo Roerich et Gonnet et des expériences visuelles surprenantes. ...

Derrière EW se cache le duo Roerich et Gonnet et des expériences visuelles surprenantes.

Martin Roerich est danseur et chorégraphe, Arnaud Gonnet artiste visuel. Leur groupe EW sonde par l'image et le mouvement les interactions entre le corps, l'espace et la connaissance dans nos sociétés technologiques contemporaines. Les architectures du futur émanant de leurs recherches sont un voyage en soi. Leur manière de pénétrer le monde des cyborgs et de l'intelligence artificielle est singulière. Eastward, dernière performanceinstallation créée au Théâtre de l'Usine à Genève, traversait des enfilades de béton à Shanghai. La vidéo y réfléchissait des images de la mégalopole sur des panneaux coulissants qu'ils déplaçaient sur scène. En architectes du présent, ils rebâtissaient au centre du plateau un habitacle précaire constamment voué à la disparition.

Aujourd'hui, EW maintient le cap vers l'Asie avec La Chambre chinoise. Cette expérience qui porte le même nom que la pensée menée par le philosophe John Searle est le point de départ de leur nouveau cycle de performances, dont le premier volet est présenté au CCS. Des sphères formées par les gestes de la main impulseront ces « métamorphoses du cercle ». Viendront ensuite « l'événement de la pyramide », puis « la dissolution du cube ». La manipulation et la transformation de ces « trois signes élémentaires utilisés par l'humanité pour transmettre le sens », le rond, le triangle et le carré, sont au coeur de leur langage (choréo)graphique. Qu'advient-il de ces signes dès lors que le corps interagit avec eux ? Nul doute que leur « fugue métaphorique sur les machines et le futur de la pensée humaine » envisage par l'art ce que la science-fiction anticipe. EW s'affirme comme éclaireur du futur...

 

Cécile Dalla Torre, journaliste culturelle, rubrique théâtre-danse, au quotidien Le Courrier.

liens